PROJECT

CLOTHING

Hirose Dyeworks

L’usine Hirose Dyeworks fondée en 1918 s’est spécialisée dans la teinture du motif Edo Komon, qu’elle pratique depuis 100 ans. Edo Komon est un motif de Kimono créé à l’origine pour un ensemble de vêtement de samouraï. La précision du motif qui s’étale ...

Hirose Dyeworks

Isehan-Honten

Omotesando: Une des avenues de mode reconnue du monde entier, qui expédie les derniers styles et tendances. Autour de la rue parallèle d’Omotesando, “Kottodori”, il coexiste de la culture classique tels que des antiquités, musées, Jazz bars au côté des b...

Isehan-Honten

Porter Classic

Avec son imposante porte Kaminarimon ouvrant sur une longue allée commerçante (Nakamise), le temple Sensoji figure parmi les lieux phares historiques de Tokyo. Il est situé à Asakusa, dans un quartier encore fortement imprégné d’atmosphère populaire (shit...

Porter Classic

Ryukobo

De nos jours, les kumihimo que l’on aperçoit le plus souvent sont sans doute les cordons obijime, qui maintiennent la ceinture obi de ceux qui se vêtissent à la manière japonaise traditionnelle. Le kumihimo n’est autre qu’un « cordon croisé », fabriqué en...

Ryukobo

Yotsuya Sanei

Les sandales japonaises zôris sont formées de deux éléments : une semelle et une bride. Elles sont agréables apporter, à condition que le travail de fixation de la bride à la semelle, une étape appelée « suge » (prononcé « sougué ») soit réussi. Les meill...

Yotsuya Sanei

FOOD

Eitaro Sohonpo

En 1818 (an 1 de l’ère Bunsei, époque d’Edo), Tokubei Hosoda, pâtissier à Inno, parvient à rejoindre Edo en compagnie de ses deux petits-fils. Il y vendra des gâteaux de riz frits sous l’enseigne Izutsuya, dans le quartier de Kudanzaka. Une génération plu...

Eitaro Sohonpo

Japan Culinary Academy Tokyo Committee

JAPAN CULINARY ACADEMY qui a pour but de diffuser la cuisine japonaise au monde et de succéder la culture gastronomique japonaise de tradition à la generation suivante d’une manière correcte. On peut citer 3 activités principales : promouvoir les activit...

Japan Culinary Academy Tokyo Committee

Nihonbashi Sembikiya-Sohonten

Le Japon est un « pays de fruits » comme il en existe peu dans le monde : n’a-t-on pas coutume, dans cette culture particulière qui lui est propre, d’offrir à autrui des fruits ? À chaque saison apparaissent différents types de fruits, et il e...

Nihonbashi Sembikiya-Sohonten

Toshimaya

Fondée durant la première année de l’ère Keicho (1596), Toshimaya est la plus ancienne boutique de saké de Tokyo. Son emblème commercial est le «Kane-ju », qui se compose de l’équerre, outil de charpentier symbolisant la stabilité et la prospérité, et du ...

Toshimaya

Yamamoto Noriten

YAMAMOTO NORITEN a été aimé par toute la ville d’Edo depuis sa fondation en 1849, au point que YAMAMOTO était synonyme de Nori (= algue). En 1869, juste 20 ans après sa fondation, la deuxième génération, le chef Tokujiro Yamamoto, a créé Ajitsukenori=algu...

Yamamoto Noriten

LIFE

Edo Kiriko’s Shop Hanashyo

Chez HANASHYO, magasin d’Edokiriko, il y a 13 employés qui y travaillent, ce qui est beaucoup pour un atelier d’Edokiriko. Il n’ont pas de designers ou consultants externes avec qui il travaille et tous les designs, productions et ventes se font par eux-...

Edo Kiriko’s Shop Hanashyo

Kimoto Glass Tokyo

Kimoto Glass est un témoin de la réalité du monde de la verrerie depuis sa fondation pendant 80 ans en tant que grossiste des produits en verre. Le marché de la verrerie japonaise est en diminution chaque année à cause de l’arrivée des produits étrangers ...

Kimoto Glass Tokyo

Kyogen

Kyogen a démarré son activité en 1910 à Kyobashi, comme un Monnoriya, c’est-à-dire une boutique chargée de faire adhérer des écussons au tissu des kimonos avec de la colle de riz. Après quoi l’enseigne devint un Monsho-uwaeshi, un artisan peig...

Kyogen

Nakamura

Le noren est ce rideau iconique de coton teint qu’on laisse pendre devant la façade des magasins japonais, et sur lequel se lit le nom de l’enseigne et son emblème, peints en gros caractères. Son origine remonterait à l’ère Yayoi (IVe-IIIe siècles AEC), o...

Nakamura

Les montres Seiko

L’histoire de Seiko a commencé en 1881, lorsqu’un entrepreneur de 21 ans, Kintaro Hattori, décida d’ouvrir une boutique à Ginza, au cœur de Tokyo, spécialisée dans la vente et la réparation de montres et d’horloges. Il allait bientôt commencer à produire...

Les montres Seiko

Takahashi Kobo

À Suidô, dans l’arrondissement de Bunkyô, se trouve un atelier produisant des gravures sur bois depuis la période d’Edo, il y a environ 160 ans : le « Studio Takahashi », en japonais Takahashi Kobo. Celui-ci fut fondé à l’ère Ansei, entr...

Takahashi Kobo

Ubukeya

Ubukeya est un magasin ancien de la coutellerie fondé en 1783, spécialisé dans la fabrication et la vente des outils tranchant. L’origine de l’enseigne Ubukeya provient du fait que la coutellerie frappée par le fondateur Kinosuke rasait, coupait, épilait...

Ubukeya