Porter Classic

Porter Classic

Porter ClassicPorter Classic

Une fabrication aimée au-delà des générations

Sensoji : un monument de repère historique reconnu pour le portail Kaminarimon et l’allée Nakamisé, qui représente Tokyo. Asakusa, quartier à caractère populaire toujours présent, est connu aujourd’hui et jadis, comme quartier des artisans, où se réunissent divers grossistes et ateliers de toutes les tailles. C’est dans un petit coin de petite rue d’Asakusa où se trouve silencieusement le petit atelier de PORTER CLASSIC fondé en 2007.

PORTER CLASSIC est une marque créée par Katsuyuki Yoshida, une des personnalités représentatives du monde de la mode Japonaise qui a mis au monde plusieurs articles de succès, et par son fils Léo. Ils ont commencé le concept du “standard global” qui pourraît être aimé jusqu’à la génération des petits enfants, et continuent à créer des produits très attachés au Made in Japan.

Le point fort qui caractérise PORTER CLASSIC est la matière traditionnelle du Japon de la tenue de Kendo, utilisant le “Sashiko” (= sorte de broderie pour la décoration et aussi pour renforcer le tissu). La matière de la tenue de Kendo en cotton, teintue en bleu fonçé “Aizomé” qui peut s’aprécier dans le temps avec la décoloration, est solide et riche en texture. Cette matière qui tombe sur le corps après plusieurs usages, nous transforme en une silhouette parfaite à chaque fois que nous la mettons sur soi.

Parmi leurs articles originaux, celui qui est considéré comme le plus innovant est: le sac “Newton”. La sangle utilisée est “muatsu”, qui disperse la pression d’une manière équilibrée développé par Showa Nishikawa, fabricant de literie Japonais. C’est un produit d’idée magic, qui diminue le stress du poids du sac.

C’est ainsi que PORTER CLASSIC continue à créer un design intemporel, une fusion du classique et du moderne, en introduisant à la fois la technique artisanale et la nouvelle technologie japonaise. On arrive à créer de nouveaux standards acceptés au-delà de l’époque non pas parce qu’on succède la technique ou les matières telles qu’elles sont, mais parce qu’on les met à jour par des idées ou par des méthodes modernes.