Japan Culinary Academy Tokyo Committee

Japan Culinary Academy Tokyo Committee

Japan Culinary Academy Tokyo CommitteeJapan Culinary Academy Tokyo Committee

Mettre en valeur les ingrédients alimentaires propre à Edo dans la vie actuelle

JAPAN CULINARY ACADEMY qui a pour but de diffuser la cuisine japonaise au monde et de succéder la culture gastronomique japonaise de tradition à la generation suivante d’une manière correcte. On peut citer 3 activités principales : promouvoir les activités de l’éducation alimentaire, formation du personnel, et diffusion à l’étranger. Dans cette tendance mondiale de la cuisine japonaise très recherchée, il réalise des activités polyvalentes comme l’organisation des laboratoires de cuisine japonaise pour faire comprendre la cuisine japonaise aux étrangers d’une manière correcte.

Juste avant les jeux Olympiques de Tokyo en 2020, JAPAN CULINARY ACADEMY a convoqué les perfonnalités dans le monde de la gastronomie et les chefs cuisinier, pour créer en 2016 la Commission de l’Administration de Tokyo, tant attendue. Le charme de la cuisine japonaise va être expédié vers le monde entier à partir de la ville de Tokyo, une ville métropolitaine et internationale.

Savez-vous que Tokyo est riche en ingrédients alimentaires propre à Tokyo? Les légumes de Tokyo sont des espèces traditionnelles propre à Tokyo qui a commencé à l’époque Edo. Il en existe 49 sortes. Ce sont les chefs cuisinier à la manière Edo qui mettent en valeur le goût de ces ingrédients avec leur méthode traditionnelle comme le Tempura, Soba, Washoku Kappou (cuisine japonaise traditionelle), et qui transmettent le charme de la cuisine japonaise dans un style moderne. Par exemple, Edokkome Pudding a été créé par la troisième génération du restaurant de cuisine japonaise “Nihombashi Yukari” à Nihombashi. C’est une crème caramel propre à Tokyo à base du lait de la ferme Isonuma, connu pour être le seul à êlever les vaches de Jersey, les oeufs de Machida très recherchés, et le riz de Hachioji Takatsuki. Ce genre de plat est réalisable grâce à la volonté des chefs cuisinier qui ont succédé la cuisine traditionnelle d’Edo, et qui veulent transmettre les ingrédients d’Edo à la génération suivante.