La passion, un atout dans tous les domaines

La passion, un atout dans tous les domaines

Sans passion, la beauté ne peut pas être transmise

Nous avons rencontré Yuichi Hirose, le patron de Hirose Dyeworks, une maison fondée il y a plus d’un siècle et qui teint, depuis quatre générations, des motifsEdo Komon*. À cette occasion, il nous a livré sa vision du travail. « Peu importe le domaine, ceux qui réussissent sont souvent des passionnés. Prenez le joueur de base-ball Ichirô par exemple : s’il a réussi, c’est parce qu’il a redoublé d’efforts par amour du sport. J’adore écouter ces histoires de passionnés qui se jettent corps et âme dans leur travail. Pour ma part, cette passion, c’est l’art du motifEdo Komon, et j’ose croire que personne en ce monde n’y accorde autant d’importance que moi. »

« Sans passion, la beauté ne peut pas être transmise. » Tout petit, il admirait le travail de l’entreprise familiale et s’imaginait déjà en faire son métier, s’y atteler avec ardeur. Il explique son engouement en ces mots : « Un fils de poissonnier ne veut pas faire des sushis, il veut vendre des poissons. De la même manière, le fils de teinturier que j’étais voulait teindre des tissus. Je voulais évoluer dans ce domaine. »

Fabriquer plutôt qu’être gestionnaire

Pendant un moment, Yuichi Hirose se concentra sur la promotion des produits. « J’avais établi une stratégie de vente et des objectifs sur trois ans, que j’avais parfois atteints. Je promouvais l’entreprise à travers tout le pays, et j’étais submergé de réunions. Ce qui m’a déplu, pendant cette période, c’est que je passais moins de temps à l’atelier. J’ai alors compris que je préférais fabriquer plutôt qu’être gestionnaire. C’est ainsi que j’ai porté progressivement mon attention et mon intérêt sur l’artisanat lui-même. »

Il ajoute : « Ce travail est de plus en plus intéressant à mesure que les années passent. Il n’y a pas un jour où je n’y pense pas, et je m’ennuie lorsque je ne travaille pas, les jours de reposl. Cet enthousiasme vient sans doute du fait que je ne fais pas que répondre à des commandes. Ce que je crée, je veux le fabriquer et je veux le partager. » Chaque mot qu’il prononçait était comme habité d’une vie sereine.

*Teinture à petits motifs, dont les tissus semblent de couleur unie vu de loin